Vous êtes ici

L'ARMOIRE À PHARMACIE

Dites-nous de quoi vous souffrez et découvrez votre remède littéraire !

 

Maternité Rhume des foins Belle-mère

Chagrin d'amour Insomnie Vertige

 

Belle-mère, avoir une

Les Femmes de ses fils,

Joanna Trollope

 

Mesdemoiselles, Messieurs, vous avez toute notre sympathie. Les belles- mères (BM) peuvent être de vieilles vaches lourdes, intrusives, envahissantes et maniaques, convaincues que personne mieux qu’elles ne pourra être à la hauteur de leur fils ou fille. Elles ne font aucune tentative pour masquer le peu de cas qu’elles font de vous, soulignant même que, si elles avaient été sollicitées, elles ne vous auraient jamais choisis, prenant toujours le parti de leur enfant, convaincue, par voie de conséquence, que vous avez toujours tort.
Cela ne veut pas dire que vous êtes tirés d’af-faire. Les relations intergénérationnelles entre belles- mères et beaux- fils ou filles nécessitent des efforts des deux côtés. Pensez- y du point de vue de Rachel, une des BM du roman de Trollope. Son identité de femme est bousculée quand son troisième fils Luke se marie. D’un seul coup, plus personne ne veut qu’elle fasse les choses où elle excelle pourtant. Ayant perdu tout pouvoir, elle panique. Et quand elle panique, reconnaît- elle, elle se met à aboyer. Ce n’est pas pour dire qu’elle ne vous aime pas, mais elle n’aime seule-ment pas cette nouvelle personne que votre arrivée l’a forcée à devenir.
Les BM doivent être affrontées sans crainte. Oubliée la vieille dynamique familiale ! Une nouvelle prend sa place. Mais durant ce processus, devenez cette sorte de second enfant que votre BM chagrine adorerait avoir : aimante, aidante, généreuse, compréhensive, gentille et drôle. Et prenez le temps d’être intrusive.