Vous êtes ici

I would have turned thirty but I am a child of L. I am of the generation whose skin is worth less than it's clothes. The L generation. We are insensitized, anesthetized, all uniqueness lost to L. Our skin can no longer feel. We have become impotent.


Lucrece, a young woman, decides to lock herself inside her home as the only way she found to escape the hell of drug addiction. But for Lucrece the definition of drugs is not limited to certain illicit products. Every last consumer good, including the most basic, is a drug. Such is the terrifying reality of L : from a Line of clothes to a Line of behavior, from a Line of coke to the Line of her figure. L is an ever-increasing monstrous structure : The word society is a pitiful definition of L; insect colony is closer to it's function, but even that is an underestimate of it's pervasive power.

This is the root of Lucrece's permanant suffering. In a final mail to the man she loves, she tells of her painful quest to love, to enjoy physical communion, and her progressive rejection of a society obsessed par the image of productivity and her slow decent into it's very bowels.

A forceful, unsettling novel on a generation condemned to consume.


Isabelle Sorente was born in Marseille in 1970. She studied science and art at two prestigious French schools and has written a play, Harcopy, that will be performed this Fall. L is her first novel.

Pour nous autres, enfants de L, l'amour est une aberration, un accident, nous ne savons même pas de quoi il s'agit. Je sais juste que rien de ce que l'on nous en dit n'est vrai, que rien de ce que l'on nous dit de notre corps ne nous parle de notre corps parce que tout parle d'L. Je sais juste que mes yeux sont incapables de voir.
L'amour.

Lucrèce, trente ans, s'enferme dans son appartement pour ne plus en sortir. Elle brûle ses livres, détruit sa télévision, laisse pourrir ses provisions ... Dans un dernier mail à Alexandre, l'homme qu'elle aime, elle dit le sens de sa fuite : le rejet d'un monde qui ne sait plus aimer ni jouir, et qui du coup s'adonne à L, la ligne de coke, la ligne minceur, la ligne de produits et se voit condamné à consommer le régime suivant, le téléphone suivant, le fantasme suivant ...
Cette cavalcade inspirée dessine le portrait d'une génération obsédée par l'image pour mieux masquer le désarroi des corps et nous mène à la croisée de nos choix les plus intimes, de tous nos faux mouvements.
Avec ce roman poignant et souvent drôle dans la contemplation de nos petits travers, Isabelle Sorente s'impose comme une voix qui n'a pas fini de nous étonner.

Isabelle Sorente a trente ans. Polytechnicienne, elle écrit également pour le théâtre. L est son premier roman.

EAN : 
9782709622592
Parution : 
22/08/2001
288 pages