Vous êtes ici

Le soupirant

Le soupirant

In this first novel, whose basic theme is a search for identity, Isabelle Minière deftly weaves contrasting images and turns a death-bed scene into light comedy.



Chatter before a funeral. On his fiftieth birthday, father has a stroke and the whole family finds themselves at the hospital, gathered around his bed. He has been ill for so long, that everyone wonders if this time will be the last. His daughter Elodie really couldn't care less. She contemplates what she'll wear at the funeral. Maybe the red shoes her mother hates ? She never really loved her mother anyway, and there she goes again, telling her life story to anyone who will listen and half of it lies, her childhood, her youth, her marriage.. Enough is enough ! Elodie escapes the hospital room - where her brother and sister are moaning to the tune of their father's labored breathing - to check out a handsome intern. Her own memories are coming to surface, how she found a job and how her boss  who had lost her own daughter - decided Elodie would take her place. Back in the hospital room, it looks like her father has finally crossed over to the other side.
A scathing first novel and a fiercely authentic look at family relations.

Madame Figaro, February 2001

Isabelle Minière was born in Mali and lived for four years in China where she began writing. Today she is a psychologist and lives in France.

Ma mère avait ouvert une bouteille ; pour le repas dominical c'est normal. (...)
C'est alors qu'on l'a regardé. Ma mère a dit « mon Dieu ! » On s'est tous levés d'un coup. Quelle tête il avait !
Ma mère m'a regardée : « Appelle les pompiers ! » J'ai pensé : pourquoi moi ? pourquoi toujours moi ? Mais ça n'était pas le moment. J'ai vérifié qu'il respirait. Pour savoir quoi dire aux pompiers. Oui, il respirait. (...)
Je dis aux pompiers que mon père va mourir. C'est pour qu'ils apprécient le degré d'urgence. C'est la énième fois qu'on les appelle parce que mon père meurt. Ils finiront par se lasser.


Ce dimanche-là, elle s'était juré de ne pas assister au sacro-saint déjeuner familial, mais après tout c'était l'anniversaire de son père, malade en sursis, et peut-être même le dernier.
Et justement, quelques heures plus tard, les voilà tous, la narratrice, son frère, sa soeur et leur mère, à compter les soupirs du père agonisant, un pour chaque bougie, pensent-ils.
Dans l'attente de l'heure fatidique, chacun se révèle dans la plus cruelle nudité, jaugé par le regard impitoyable de l'héroïne. Cette jeune fille qui se croit transparente, qui n'a jamais d'avis, jamais d'amant et à qui l'on a volé son prénom.
A travers le récit de ce huis clos familial, Isabelle Minière signe un roman grinçant et drôle à la fois. Un vrai régal.

Isabelle Minière est née à Ségou au Mali. Le Soupirant, son premier roman, a obtenu la bourse littéraire Cino del Duca.

EAN : 
9782709621854
Parution : 
01/02/2001
208 pages