Vous êtes ici

Moi, violent ? Pour en finir avec nos idées reçues sur l'adolescence

Moi, violent ? Pour en finir avec nos idées reçues sur l'adolescence

Suicide, addiction, delinquence, (auto)mutilation, anorexia? Violence seems to be part of every teenager?s life. Their crises are unsettling for all those around them, family as well as youth professionals.
Parents want to protect their children from risky behaviour. Schools and court systems accuse them of radical acts, disrespect of the law, of God, of any authority figures. Society envies their youth and beauty but finds them uncultivated and dangerous. Adults in general feel threatened, especially by young people in gangs.
Could it be our own violence that we are projecting onto them? They are constantly under the spotlight, deemed responsible for much of our insecurity but they are not the cause of our wars or our political dilemmas?
Suicide, addictions, faits divers, (auto)mutilations, anorexies… La violence semble faire partie de l’univers des adolescents. Leurs crises secouent ceux qui les côtoient, aussi bien les familles que les
« professionnels de la jeunesse ».
Les parents veulent les protéger de leurs « conduites à risques ». Les institutions, de l’école à la justice, les accusent de se comporter en anarchistes, qui ne respectent ni loi, ni dieu, ni maître. La société, qui envie leur jeunesse et leur beauté, les trouve volontiers incultes et dangereux. Pour nous tous, les adultes, ils sont menaçants, surtout lorsqu’ils vont en « bande ».
Mais n’est ce pas notre propre violence que nous projetons sur eux ? Nous les mettons en cause, comme responsables de nos guerres, de nos crises… Pour solder l’affrontement entre l’islam et la République, des adultes excluent quelques adolescentes voilées du collège. Pour dénoncer la vente libre des armes, des adultes écrivent et filment le portrait de deux adolescents tueurs, film que d’autres adultes palmeront à Cannes.
A montrer ainsi les jeunes du doigt, nous risquons d’en faire des boucs émissaires et des monstres. Quand ils n’aspirent qu’à la paix…
EAN : 
9782709626545
Parution : 
14/09/2005
192 pages